avr
18

Auteur :

Votre commentaire

Préparez son cerveau aux examens

étudiante travaillant sur son ordinateur et se retournant en levant le pouce en signe de succès

2 types de nutriments sont concernés dans le fonctionnement régulier et le besoin d’accélération ponctuelle de notre cerveau. Certains sont nécessaires au quotidien et d’autres dans les moments où nous avons besoin de le booster comme lors d’examens ou de concours.

Le Programme Étudiant de Nutrilys est un moyen efficace pour booster l’énergie, la mémoire, la concentration, avoir les idées claires et réduire le stress grâce à la Vitamine B12 qui aide à réduire la fatigue, au fonctionnement normal du cerveau et du système nerveux à l’Acide Docosahexaénoïque (DHA) qui contribue au fonctionnement normal du cerveau et au Zinc qui joue intervient pour une fonction cognitive normale.

Ce programme est indiqué pour tous ceux qui veulent garder ou retrouver une bonne activité physique et mentale, mais tout particulièrement pour les étudiants en période d’examens. Que ce soit le baccalauréat, les derniers partiels universitaires ou les épreuves d’admission aux écoles supérieures, nos jeunes se préparent au grand stress des examens.

L’impact des minéraux et acides gras

Certains minéraux ne peuvent pas être stockés par notre organisme et doivent être consommés quotidiennement : le fer, le zinc et l’iode contribuent à une fonction cognitive normale. La vitamine B5 et la DHA (un acide gras de la famille des omegas-3) sont dans le même cas et participent au maintien des performances intellectuelles. Les oméga-3 servent à bien « huiler » les cellules et permettent une bonne connexion entre les neurones. Même si son impact sur les capacités intellectuelles n’est pas immédiat après avoir été consommé, un apport régulier de cet acides gras est indispensable.

L’importance du glucose

Le cerveau est organe dit « glucose-dépendant », il a besoin de glucose pour fonctionner. Sans apport quotidien d’aliments riches en amidon (céréales, féculents…) et de sucre peut l’empêcher d’avoir un fonctionnement cognitif optimum.  L’hydratation est aussi capitale dans le fonctionnement cognitif du cerveau. Elle représente 75% de son poids. Boire régulièrement est indispensable et surtout une hydratation insuffisante fatigue île cerveau et gêne la concentration.

Une performance ponctuelle

Dans le cadre de performance ponctuelle, la caféine permet d’améliorer la fonction cognitive du cerveau. Elle est utile dans le maintien de la vitesse de réaction, les vigilances visuelle et auditive.

Alors pour vos examens et vos concours, n’hésitez pas et profitez des bienfaits du Programme Étudiant de Nutrilys.

 

 

 

Les allergies de Printemps

femme blonde éternuant devant des fleurs

15 millions de français allergiques, d’ici 2025, ce chiffre pourrait atteindre 50% de la population. En 15 ans le pourcentage d’allergiques a doublé dans les pays industrialisés. On constate d’ailleurs un développement de diverses allergies et asthmes liés à la pollution.

Les Alkylglycérols d’Ecomer®, ultra-purs et 100% assimilables par l’organisme, sont recommandés pour stimuler les défenses naturelles et à titre préventif  pour les affections allergiques. Ils aident à restaurer l’immunité perdue ou amoindrie.

Le pic se situe vers avril mai, lorsque les platanes éclosent. Le phénomène est accentuée avec les particules fines, qui permettent au pollen de pénétrer dans les poumons, alvéoles, etc … Sans oublier que les arbres et la végétation absorbent les métaux lourds…

Qu’est ce que les allergies ?

Les allergies sont des réactions inappropriées de l’organisme lorsqu’il est mis en contact avec certaines particules que l’on appelle des allergènes. Il en existe beaucoup de variétés différentes et en ce qui concerne les pollens, il y a un calendrier qui correspond à la floraison de différentes plantes successives.

Chaque plante a son pollen spécifique et on est allergique à un pollen spécial ou à une famille de pollens mais pas à tous.

La 1ère saison des allergies qui arrive très tôt, peut commencer dès janvier, c’est la saison des pollens d’arbres. La 2ème grande famille responsable des allergies est celle qui vient des arbres de la famille du bouleau (osne, noisettier…) qui ont la particularité d’avoir les fleurs avant les feuilles et qui sont en fleurs dès le mois de janvier.

Y-a-t-il une augmentation des allergies liées au pollen ?

La question est pourquoi sommes nous de plus en plus sensibles à des pollens qui ont toujours existé. Ce sont plusieurs facteurs qui vont se multiplier:

- il y a davantage de pollens car il fait moins froid,

- la transformation des pollens par les particules fines qui va les  démultiplier

- la réceptivité des muqueuses respiratoires qui est transformée par la pollution.

Et donc il y a plus en plus de gens malades.

Les conséquences de ces allergies sont des rhinites, conjonctivites… Ensuite il y a une réaction de chaque organe en contact avec l’allergène, les yeux, le nez, la gorge, les bronches et quand la bronche est touchée, elle donne de l’asthme.

L’asthme a quadruplé en 20 ans.

Les autres allergies

Parmi les autres allergies les plus courantes il y a les acariens, les animaux. Il faut aérer et enfermer le matelas dans une housse médicale anti acarien ce qui diminue beaucoup la problématique. Il y a une prédisposition génétique à l’allergie et un seuil déclenchant qui est modifié par les particules fines. Soit on soigne avec des traitements symptomatiques soit on traite avec des traitements préventifs, de désensibilisation.

En ce qui concerne les allergies alimentaires, il y a un pic statistiquement à 50 ans. Sont principalement concernés l’arachide, le blanc d’œuf et les protéines du lait de vache.

Cette année, le printemps est en avance : alors pensez à renforcer vos défenses naturelles en amont, pensez Ecomer® !

mar
16

Auteur :

Votre commentaire

Vous avez 50 ans ou plus, ceci vous concerne ! Protégez votre cerveau !

tête vue de profil avec le cerveau en transparenceLe cerveau est une machinerie très précise qui évolue tout au long de notre vie. Mais les toxines l’encrassent, et la machine peut s’emballer et provoquer des maladies cérébrales, troubles de l’humeur… Ces dysfonctionnements ne sont pas uniquement dus à un allongement de la durée de vie, puisque ces problèmes arrivent de plus en plus tôt, mais à notre hygiène de vie.

Notre alimentation doit être riche en Oméga-3 nécessaires au bon fonctionnement de la mémoire et jouant un rôle dans les troubles de l’attention. Neuromer®, huile de saumon et les boîtes de filets saumon sauvage de Nutrilys vous fournissent les Oméga-3 dont votre cerveau a besoin.

Selon une étude britannique de 2013, ces maladies ont fortement augmenté chez les personnes âgées de 55 à 74 ans depuis 30 ans.

Il faut donc apprendre à nourrir notre cerveau correctement mais aussi à le désencrasser.

Le sucre fait partie des toxines qui encrassent silencieusement nos neurones. Le cerveau consomme énormément de glucides pour fonctionner. Mais lorsque l’afflux de sucre est trop important, cela à des impacts sur l’efficacité de notre cerveau. Tout d’abord par l’intermédiaire de notre intestin qui sécrète alors une série de bactéries dommageables qui produisent des substances dommageables pour notre cerveau. Ensuite, une nouvelle piste est étudiée sur l’impact d’un excès de sucre : il provoquerait une inflammation généralisée de notre système nerveux et pourrait déclencher des maladies comme Parkinson, ou des scléroses. Or contrairement au reste du corps, le cerveau ne possédant pas de récepteur de la douleur, il est inapte à sentir le début des inflammations, à la différence des cartilages, par exemple.

Il faudrait donc réduire considérablement notre consommation de sucre rapide à 10% de la ration énergétique (recommandation OMS) et prioriser les sucres lents et complexes, à faible indice glycémique, comme les légumineuses, les pâtes semi-complètes, les fruits et réduire fortement le pain blanc, le riz blanc, la purée de pomme de terre… Pour lutter contre l’inflammation, il faut renforcer son apport en acides gras (noix, saumon, sardines, huile de colza…) et en antioxydants. Le Zinc et le Sélénium sont très importants pour la bonne santé des neurones. On en trouve dans les huîtres.

Des compléments alimentaires peuvent être nécessaires. La Cure Marine® est une poudre composée exclusivement de chair d’huitres du Connemara riche en Zinc et source de Sélénium. Il faut aussi ne pas oublier la Vitamine C (choux, persil…) et la Vitamine E (amandes, germes de blé…).

En plus du sucre, le cerveau est attaqué par les toxines chimiques qui jonchent notre quotidien, comme le plomb, le mercure, les pesticides…De plus en plus d’études tendent à prouver qu’il y aurait un lien entre l’exposition à ces métaux lourds et le pourcentage croissant d’enfants autistes, hyperactifs ou ayant des troubles de l’attention.

Il est difficile de se prémunir complètement contre ses polluants, mais on peut essayer de manger plus bio, de varier les sources d’approvisionnement de notre alimentation pour éviter d’être confronté toujours aux mêmes polluants, de privilégier les petits poissons par rapport aux gros (riches en métaux lourds) et de repérer les ustensiles en plastiques nocifs.
Ecomer® aide aussi à éliminer les métaux lourds. 

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurologique dégénérative du tissu cérébral qui entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions cognitives (mémoire, expression, exécution, etc.)
Aujourd’hui en France, la maladie d’Alzheimer c’est 500 nouveaux cas par jour diagnostiqués, soit 180 000 par an !
De récentes études scientifiques, notamment au Japon et aux Pays Bas (1-2) viennent confirmer notre expérience clinique depuis 22 Ans sur des dizaines de milliers de consommateurs d’ECOMER® (1-2) De nombreuses conversations avec notre ami Le Professeur Michael Crawford de l’Imperial College de Londres (Spécialiste mondial reconnu du cerveau), nous interpellaient quant aux autres propriétés encore sous-estimées des ALKYLGLYCÉROLS d’ECOMER® à fabriquer dans le corps humain des PLASMALOGÈNES (Phospholipides).

Les PLASMALOGÈNES sont essentiels à la RESTAURATION ET PROTECTION DES NEURONES (Stabilisation des membranes cellulaires et anti-oxydation des lipides du cerveau), et les personnes souffrant de maladie d’Alzheimer et de Démence Sénile ont toutes des taux de PLASMALOGÈNES CÉRÉBRAL ET SANGUIN (3-4) anormalement bas : baisse de 20% dans l’hippocampe du cerveau et 50% dans le sang.

L’apport nutritionnel quotidien d’ECOMER® participant à la BIOSYNTHÈSE DES PLASMALOGÈNES représente un moyen efficace et scientifiquement prouvé de PRÉVENIR L’APPARITION DE LA MALADIE D’ALZHEIMER et de la DÉMENCE SÉNILE. 

La dégénérescence du cerveau peut commencer 20 ans avant que les symptômes de la maladie n’apparaissent (accumulation de plaques amyloides). Cela veut dire que si une personne est diagnostiquée ‘‘maladie d’Alzheimer’’ à l’âge de 70 ans, les changements dans le cerveau ont débuté déjà 20 ans plus tôt !

Pour PRÉVENIR LES MALADIES NEURO-DÉGÉNÉRATIVES : Maladie d’Alzheimer, Démence Sénile, Maladie de Parkinson, Dépressions… Nutrilys conseille à  toute personne de plus de 50 ans de prendre 2 ECOMER® chaque jour au repas principal. 

Lorsque malheureusement la maladie est déjà installée, notre expérience nous conduit légitimement à doubler, tripler les doses d’ECOMER® et de prendre 4 à 6 ECOMER® chaque jour au repas principal, et surtout s’il y a des antécédents familiaux. 

References

1. Katafuchi, T. et al. 2012. Effects of plasmalogens on systemic lipopolysaccharide-induced glial activation and β-amyloid accumulation in adult mice. Ann. N.Y. Acad. Sci. 1262: 85-92.

2. Alkylglycerol rescues plasmalogen levels and pathology of ether phospholipid deficient mice, Brites et al. 2012. Plosone 6(2D12): e28539.

3. Goodenowe, D.B. et al. 2007. Peripheral ethanolamine plasmalogen deficiency: a logical causative factor in Alzheimer’s disease and dementia. J. Lipid Res. 48: 2485–2498.

4. Guan, Z., et al. 1999. Decrease and structural modifications of phosphatidylethanolamine plasmalogen in the brain with Alzheimer disease. J. Neuropathol. Exp. Neurol. 58: 740–747.

Actualités

Quoi de neuf pour la Rentrée?

Mardi, septembre 1, 2015

Pour cette rentrée 2015, nous avions envie de revenir sur quelques points importants dont nous avons parlé au cours de l’année : le gras, les pesticides et l’immunothérapie. Bonne…

Vitamine D et fertilité

Lundi, novembre 17, 2014

L’arrivée de l’hiver rime souvent avec carence en Vitamine D. En effet, un des principaux apports en Vitamine D se fait par une exposition quotidienne aux UVB, sans…

La Vitamine D

Jeudi, décembre 5, 2013

La vitamine D (vitamine D2+D3) est une hormone synthétisée par l’organisme humain, qui après 2 transformations successives au niveau du foie et du rein, et sous l’action des rayonnements UVB de la lumière,…

Reprendre un rythme scolaire

Mardi, septembre 3, 2013

Les vacances sont propices pour oublier les horaires des couchers, des levées et des repas. Retrouver un rythme régulier est important pour les enfants, les adolescents et même…