Ecomer®, les Alkylglycérols et la Maladie d’Alzheimer

Un article de Thierry Lerond, Président – Directeur Général de Nutrilys

Alzheimer

Aujourd’hui en France, la maladie d’Alzheimer représente 500 nouveaux cas par jour diagnostiqués, soit 180 000 par an ! De récentes études scientifiques, notamment au Japon, en Portugal et aux Pays Bas (1) (2) viennent confirmer notre expérience clinique depuis 22 Ans sur des dizaines de milliers de consommateurs d’Ecomer® (1)(2)

Les Plasmalogènes, lipides critiques des maladies neuro-dégénératives 

Tout d’abord, commençons par une définition des Plasmalogènes.

« Les plasmalogènes sont des analogues des phospholipides [...] présents dans les gaînes de myéline des neurones. Ils jouent un rôle spécifique dans la liaison des protéines des membranes.« 

En d’autres termes, les Plasmalogènes sont essentiels à la restauration et protection des neurones. Il est reconnu que les personnes souffrant de maladie d’Alzheimer et de démance sénile ont toutes des taux de Plasmalogènes cérébral et sanguin anormalement bas(3) (4) : baisse de 20% dans l’hippocampe du cerveau et 50% dans le sang.

Diminution des taux de plasmalogènes dans...En 2014, le scientifique Paul L. Wood a démontré que les patients atteints de schizophrénie ont des taux de Plasmalogènes inférieurs de 20% à 45% par rapport à la moyenne (5). Ceci pourrait impacter les fonctions neuronales dans les maladies neuro-dégénératives telles qu’Alzheimer et la schizophrénie.

En résumé : il est établi que les taux de Plasmalogènes chez les personnes souffrant de maladies neuro-dégénératives sont anormalement bas.

Ecomer et les Alkylglycérols, une prévention à la maladie d’Alzheimer 

De nombreuses conversations avec le Professeur Michael Crawford de l’Imperial College de Londres (Spécialiste mondial reconnu du cerveau), nous interpellaient quant aux autres propriétés encore sous-estimées des Alkylglycérols d’Ecomer® à fabriquer dans le corps humain des Plasmalogènes. Pour rappel, les Alkylglycérols, ultra-purs et biodisponibles d’Ecomer®, sont des lipides uniques maintes fois reconnus pour leur effets sur le corps humain pour remonter l’immunité générale, prévenir les grippes et détoxifier l’organisme des métaux lourds.

Une équipe de chercheurs au Portugal a démontré, en 2014, que l’apport en Alkylglycérols venaient au secours d’un niveau en Plasmalogènes anormalement bas, et pouvaient aussi aider la régénération de tissus pathologiques (2). De plus, l’expérience montre une amélioration des fonctions nerveuses. Les résultats sont sans équivoques (traduction de l’Anglais) :

Biosynthèse des Alkylglycérols en Plasmalogènes« Les niveaux de Plasmalogènes ont été augmentés significativement, comparés au sujet placebo. »
« De plus, la conduction nerveuse des nerfs périphériques a été amélioré. »
« En conclusion, cette étude démontre les effets bénéfiques de traiter un sujet en carence de Plasmologènes par les Alkylglycérols. »

En résumé : les Alkylglycérols contenus dans Ecomer® se transforment en Plasmalogènes une fois bio-synthétisés par l’Homme. L’apport nutritionnel quotidien d’Ecomer® représenterait un moyen efficace et scientifiquement prouvé de prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer et de la Démence Sénile.

Ecomer pour prévenir les maladies neuro-dégénératives

EcomerPour prévenir les maladies neuro-dégérératives, Nutrilys vous conseille de prendre 2 Ecomer® chaque jour au repas principal.  Vivement conseillé si vous avez plus de 50 Ans!

 

Lorsque malheureusement la maladie est déjà installée, notre expérience nous conduit légitimement à doubler, tripler les doses d’Ecomer® et de prendre 4 à 6 Ecomer® chaque jour au repas principal.

 

References
1. Katafuchi, T. et al. 2012. Effects of plasmalogens on systemic lipopolysaccharide-induced glial activation and β-amyloid accumulation in adult mice. Ann. N.Y. Acad. Sci. 1262: 85-92.

2. Alkylglycerol rescues plasmalogen levels and pathology of ether phospholipid deficient mice, Brites et al. 2012. Plosone 6(2D12): e28539.
3. Goodenowe, D.B. et al. 2007. Peripheral ethanolamine plasmalogen deficiency: a logical causative factor in Alzheimer’s disease and dementia. J. Lipid Res. 48: 2485–2498.
4. Guan, Z., et al. 1999. Decrease and structural modifications of phosphatidylethanolamine plasmalogen in the brain with Alzheimer disease. J. Neuropathol. Exp. Neurol. 58: 740–747.
5. Dysfunctional plasmalogen dynamics in the plasma and platelets of patients with schizophrenia. Wood PL, et al. Schizophr Res. 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>