Déc
5

Auteur :

Votre commentaire

Pourquoi se supplémenter en Vitamine B12 en cas de régime dissocié ?

Les régimes dissociés ou dits “sélectifs” sont une nouvelle tendance. Cependant, en supprimant des aliments de nos plats, nous supprimons aussi leurs apports nutritifs. Afin de ne pas souffrir de carences, nous vous recommandons de combler votre alimentation avec les bons suppléments.

“Manger 5 fruits et légumes par jour”, voici ce qui nous est recommandé par les autorités de Santé. En diminuant l’apport de graisses et en mangeant plus “sainement”, on lutte efficacement contre le surpoids, les maladies cardio-vasculaires et plus généralement, l’athérosclérose (ce phénomène de vieillissement de nos cellules). Nombre de nos clients -végétariens ou non- nous avouent consommer par exemple moins de viande, moins de gluten et moins de produits laitiers; et ce pour diverses raisons, qu’elles soient éthiques ou allergiques.

Cependant, les régimes dissociés, et notamment sans viande (ou poisson), sans oeufs ou sans lait de vache entraînent une carence dans les nutriments tels que la taurine, le fer hémique, la carnosine ou la créatine. En effet, de par leur composition chimique inhérente, certains nutriments présents dans ces aliments sont difficiles voire impossibles à trouver dans les végétaux. C’est aussi le cas pour la vitamine B12.

La vitamine B12 est indispensable à la croissance et à la division cellulaire, au fonctionnement normal de toutes les cellules du corps et à l’équilibre du système nerveux. Elle intervient dans la synthèse de l’ADN et de l’ARN, des protéines, dans la formation des globules rouges, ainsi que dans le métabolisme de glucides et des lipides.

Appelée également cobalamine, c’est un nutriment hydrosoluble impliqué dans la fabrication des globules rouges et la bonne santé des nerfs. Elle est donc indispensable et ne se trouve que presque exclusivement dans les aliments d’origine animale. Elle se manifeste dans toutes les cellules corporelles et s’accumule peu. C’est pourquoi elle doit être apportée quotidiennement.

Sa carence peut se matérialiser par de :

  • la fatigue, la faiblesse ;
  • la diarrhée chronique ;
  • l’alopécie ( perte des cheveux )
  • l’anorexie ;
  • les problèmes mentaux, psychiatriques et neurologiques ;
  • l’anémie mégaloblastique ;

→ Un lien possible peut-être établi avec la maladie d’Alzheimer et les maladies cardiaques.

On trouve un peu de vitamine B12 dans de rares produits végétaux le nori (un type d’algues marines), le tempeh (une sorte de soja fermenté), la spiruline ou dans les produits “enrichis” en vitamine B12 : extraits de levure, céréales, pains.

Mais la meilleure source de vitamine B12 demeure l’huître : super-aliment qui apporte une B12 biodisponible.

Notre Cure Marine® est un complément alimentaire composé exclusivement de poudre de chair d’huîtres sauvages d’Irlande (Connemara). Incomparable de par sa composition en éléments-traces en quantité et en qualité, elle apporte de la Vitamine B12 mais aussi tous les métaux et métalloïdes rares contenus dans le milieu marin : Zinc, Cuivre, Fer, Manganèse, Sélénium…, tous cofacteurs de la B12 et éléments indispensables pour l’organisme.

La Cure Marine® est donc un complément indispensable pour tous, car notre alimentation quotidienne ne permet plus d’apporter la quantité de vitamine B12 nécessaire à notre organisme pour se régénérer convenablement.

Sources :

Nov
6

Auteur :

2 Commentaires

Pourquoi se supplémenter ? L’avis de Nutrilys

L’alimentation équilibrée et naturelle est la base d’un organisme sain. Sans ce principe immuable, toute tentative d’amélioration de la Santé est vaine. Sur ce point, le corps médical et l’opinion publique s’accordent volontiers. En revanche, là où les opinions divergent, c’est sur les intérêts des compléments alimentaires en soutien de cette alimentation. La prise de conscience de la société concernant la surmédication ainsi que les dérives des laboratoires industriels amènent une méfiance vis à vis de la prise de compléments alimentaires. Mais quel est réellement le rôle de la supplémentation et quel intérêt représentent les compléments alimentaires ? Nous vous apportons notre réponse.

Une réduction des apports nutritifs via l’alimentation traditionnelle

L’agriculture intensive, l’appauvrissement des sols et la pollution atmosphérique ont un impact sur la qualité des apports nutritifs de nos aliments – même biologiques. En effet, il a été montré dans diverses études, dès les années 1990, la diminution des nutriments dans notre alimentation. Par exemple, un déclin significatif entre 1950-1993 a été identifié sur les 43 aliments pour les protéines (-6%), le calcium (-16%), phosphore (-9%) et le fer (-15%), la riboflavine vitamine B2 (-38%) par le Dr Donald Davis de l’université du Texas. Une autre étude de Mayer et al. (1997) a identifié une perte minérale pour le calcium, le magnésium et le cuivre et le sodium pour les légumes entre 1930 et 1980. Ainsi, les aliments, bien que cultivés biologiquement et sans pesticides, sembleraient être moins “nourrissants” qu’auparavant.

Une modification du mode de vie moderne qui appelle une autre façon de s’alimenter

Nos activités physique et cérébrale ont notablement évolué depuis le siècle dernier. Le manque d’entraînement physique intensif, la stimulation intellectuelle constante, le stress du quotidien et la fatigue chronique liée à notre mode de vie actuel sont autant de facteurs qui altèrent les besoins de notre organisme. Ce dernier ne trouve plus dans une alimentation traditionnelle les nutriments pour pallier aux carences créées par ces déséquilibres. Il est aussi pollué par la prise systématique et répétitive, volontaire ou non, de substances nuisibles que sont les pesticides, les perturbateurs endocriniens ou encore, les médicaments – on parle alors de iatrogénèse. Il est donc devenu essentiel d’apporter un complément de nutriments à notre corps pour que toutes les fonctions cellulaires et les mécanismes organiques soient approvisionnés. Sans cet apport rééquilibrant, notre organisme est affaibli et vulnérable face aux agressions diverses. Il en résulte aussi un vieillissement cellulaire prématuré, diminuant les capacités fonctionnelles des organes, cause de nombreuses pathologies comme l’athérosclérose (vieillissement artériel) ou les maladies cardiaques.

Se supplémenter, mais pas n’importe comment

S’il est donc essentiel de se supplémenter pour permettre à nos fonctions organiques de fonctionner de manière optimale, toutes les supplémentations ne se valent pas. Dans la même logique que pour l’agriculture intensive et l’agriculture biologique, nous conseillons toujours de privilégier une supplémentation naturelle à une supplémentation de synthèse. Notre opinion est que, dans l’esprit de la tradition naturopathique, une molécule naturelle, issue d’un organisme vivant ayant connu un phénomène de croissance naturelle et de synthétisation organique, sera toujours mieux assimilée par le corps humain qu’une molécule fabriquée chimiquement et industriellement. Seules certaines molécules de synthèse, n’étant pas présentes à l’état naturel en grosse quantité et à vocation thérapeutique particulière comme la vitamine D peuvent représenter un intérêt.

Également, dans le cadre d’une supplémentation par cure et à long terme, nous conseillons de préférer des doses journalières, contenant des nutriments biodisponibles et en quantité “physiologique” plutôt qu’une supplémentation dite “de charge”, c’est à dire fortement concentrée et pouvant entraîner un déséquilibre des fonctions organiques.

Enfin, attention à l’automédication. Dans la jungle des compléments alimentaires, toujours plus nombreux, nous vous recommandons de faire appel à un thérapeute d’expérience afin de vous faire conseiller individuellement les suppléments les plus adaptés à votre situation.

 

Sources :

  • Donald R. Davis et al. Changes in USDA food composition data for 43 garden crops, 1950 to 1999
  • Mayer A.-M.1997 Historical changes in the mineral content of fruits and vegetables Brit. Food J.99207211
  • Le vieillissement humain, support cours pdf, Université Médicale Virtuelle Francophone, 2008-2009,
  • http://campus.cerimes.fr/geriatrie/enseignement/geriatrie1/site/html/cours.pdf
  • Le Guide des vrais Compléments, Alimentaires Naturels et Efficaces : Les maladies courantes et leurs remèdes de A à Z, Robert Masson, Ed. Guy Tredaniel, 2018
Oct
23

Auteur :

3 Commentaires

Comment bien choisir son complément alimentaire ? Les 3 conseils de Nutrilys

Ce mois-ci, l’association 60 millions de consommateurs a fait paraître un hors-série intitulé “Compléments Alimentaires : ce qu’il faut savoir avant d’en prendre” et mettant en garde contre les dangers de produits se décrivant comme bénéfiques pour notre santé mais ne répondant pas toujours aux mêmes critères de qualité ni au même sérieux dans leur fabrication. 

L’usage de compléments alimentaires en France ne fait que croître et lorsque nous discutons avec les clients Nutrilys, ces derniers nous avouent être “un peu perdus” parmi la quantité toujours plus importante de produits mis sur le marché. 

Voici les conseils que nous pouvons vous donner. 

 

1) Se renseigner sur le laboratoire et les techniques de fabrication

Beaucoup de “nouveaux” laboratoires ou distributeurs émergent en proposant des formules soi-disant uniques, innovantes et révolutionnaires. Afin de connaître le sérieux d’un laboratoire, renseignez vous sur les années d’existence du laboratoire, sur les motivations et valeurs des dirigeants à proposer une gamme de compléments alimentaires. Il faut ensuite porter attention aux autorisations qu’il a reçues pour la fabrication et la commercialisation de ses produits, à ses procédés de préparation (Respectent-il les normes imposées par le gouvernement ? Les méthodes de fabrication, même légales, vous conviennent-elles ? Notamment éthiquement). Sachez qu’une obligation de transparence est imposée aux laboratoires qui doivent vous répondre si vous les interrogez sur ces sujets. 

 

2) Étudier la composition du produit : méfiez-vous des mauvais additifs

Pléthore de compléments possèdent à première vue les mêmes composants, proposant des prix allant parfois du simple au triple. Il y a cependant une explication : certains principes actifs coûtent cher. Pour rendre le prix plus abordable, certains n’hésitent pas à “combler” leur formule avec moins de principe actif et plus d’excipients (comme les conservateurs) pour faire diminuer le coût de fabrication.

Nous vous conseillons donc de bien regarder les étiquettes qui indiquent la formule, la composition et le pourcentage de principe actif contenu dans le complément. Aussi, nous vous recommandons de privilégier un produit avec le moins d’additifs, d’anti-agglomérants, de stabilisants et de colorants possibles. En effet, il a été rapporté que l’utilisation des colorants par exemple n’est pas toujours inoffensive. C’est le cas du E171-dioxyde de titane, un colorant alimentaire blanc, qui sera suspendu en 2020 car suspecté d’être pro-inflammatoire et dangereux pour le système immunitaire. 

Ces composants ajoutés, pour la plupart inutiles médicalement parlant, prennent la place des nutriments dans leur absorption et viennent ainsi parfois annihiler les effets des principes actifs. Seuls certains ingrédients additifs comme les transporteurs, si ces derniers répondent aux critères de qualité, peuvent présenter un intérêt dans la formulation d’un produit (en facilitant l’assimilation par exemple).

 

3) Attention à l’origine du principe actif et au dosage !

Chez Nutrilys, nous aimons rappeler le principe de biodisponibilité (voir notre article La Biodisponibilité prévaut sur la Quantité). En effet, nous sommes convaincus que, selon un des principes phares de Naturopathie, l’assimilation des nutriments par notre organisme dépend de la nature de l’actif mais aussi de son interaction avec les autres nutriments de l’alimentation. C’est pourquoi nous conseillons avant tout une alimentation équilibrée et diversifiée, de choisir des compléments alimentaires d’origine naturelle plutôt que de synthèse et de privilégier non pas la dose mais l’équilibre des composants d’une formule (voir la notion de totum). 

 

Ainsi, chez Nutrilys, nous vous garantissons le respect de ces 3 conseils cités ci-dessus. 

Vous pouvez retrouver notre histoire et notre charte qualité qui témoignent de notre sérieux et de nos engagements sur le site www.nutrilys.com. Nous avons choisi de proposer au consommateur des produits aux matières premières de qualité, rares et sans additifs superflus. Enfin, les dosages des principes actifs de nos compléments sont étudiés cliniquement, garantis sans effets secondaires et chaque produit possède un conseil de posologie sur son étiquette ou sa notice pour éviter un dépassement de la VNR (Valeur Nutritionnelle de Référence). 

 

Références :

– Compléments alimentaires, 120 produits passés au crible, 60 millions de consommateurs, Hors-série – N° 130S – novembre 2019

– Le Guide des vrais Compléments, Alimentaires Naturels et Efficaces : Les maladies courantes et leurs remèdes de A à Z, Robert Masson, Ed. Guy Tredaniel, 2018

-https://www.lci.fr/nutrition/le-dioxyde-de-titane-e171-interdit-a-partir-de-janvier-2020-qu-est-ce-que-cet-additif-controverse-et-ou-le-retrouve-t-on-2109840.html

Actualités

Découvrez le témoignage de Stéphane, Marathonien et Triathlète

vendredi, février 15, 2019

LA NUTRITION SPORTIVE Par Stéphane Thévard Bonjour, Je suis Stéphane, 40 ans, sportif amateur. Je me suis lancé sérieusement dans le sport il y a 5 ans. Marathonien,…

Nutrilys présent au cocktail-bénéfice à Québec, Canada “A table ! pour la Santé durable”

mercredi, octobre 10, 2018

Thierry et Sophie Lerond, gérants de Nutrilys, ont assisté le 2 octobre 2018 au cocktail-bénéfice de la Faculté de médecine de l’Université Laval, Québec, sous le thème “À…

Le BCM-95®, le meilleur curcuma biodisponible

vendredi, mai 18, 2018

La curcumine, composant bioactif du curcuma, dispose d’un spectre d’activités exceptionnellement large comprenant notamment des propriétés anti-oxydantes, et anti-inflammatoires. Ce principe actif est étudié actuellement sous différentes phases…

Curcuma, Curcuminoïdes, Curcumine : explications

vendredi, mai 18, 2018

Le curcuma est le produit d’un jaune éclatant obtenu par le broyage du rhizome séché de la plante Curcuma Longa, une plante tropicale vivace de la famille du…