Une bonne supplémentation pour un meilleur allaitement

En cette fin de la semaine mondiale de l’allaitement, il peut être intéressant de revenir sur les bienfaits des compléments alimentaires alliés à une alimentation saine et riche. En effet, la supplémentation permet d’apporter au bébé, par l’intermédiaire du lait maternel, ce qu’il y a de meilleur pour son développement. La supplémentation agit pour la maman et pour le bébé : elle permet de bien nourrir et protéger son enfant.

Il est de coutume de dire qu’une maman qui s’alimente convenablement, sans alcool ni tabac, n’aurait pas besoin de compléments alimentaires pendant la durée de l’allaitement. Alors pourquoi se supplémenter lorsqu’on allaite ? Une alimentation équilibrée ne suffit-elle pas ? 

En vérité, tout est loin d’être aussi simple. Mener à bien un allaitement de nos jours est parfois compliqué. Entre travail, stress, fatigue ou pollutions environnementales (champs magnétiques, pollution aérienne), il faut aider les mamans à conduire leur allaitement. Une maman sereine en allaitant prodigue à son bébé le meilleur des laits. 

Ainsi les compléments alimentaires aident la mère à être dans de meilleures conditions pour allaiter. Ils peuvent par exemple permettre de lutter contre la fatigue engendrée par la reprise d’une activité professionnelle.

Également, si la maman possède un régiment alimentaire spécifique, comme le végétarisme, il est recommandé notamment de prendre un supplément de vitamine B12. En effet, une carence en certaines vitamines chez la mère pourrait entraîner une baisse du niveau de ces vitamines dans son lait.

Quant au bébé, il est tributaire de la “richesse” du lait de sa mère. Aussi, plus le lait est riche en nutriments et minéraux, plus il sera bénéfique pour son développement (physique et cérébral).

Enfin, il ne faut pas oublier le facteur immunisant exceptionnel que possède l’allaitement et qui peut être encore amélioré par une supplémentation venant justement renforcer les défenses immunitaires de la maman.

La supplémentation semble donc être la meilleure aide naturelle pour une maman et un bébé en pleine santé, apportant de manière équilibrée et continue les nutriments pouvant pallier aux carences de la mère. Ceux-ci sont ensuite absorbés par l’enfant via le lait maternel de la mère.

 

Sources :

The Baby Book, William & Martha Sears, Ed. Little Brown and Compagny, 2014
Précis de pédiatrie naturopathique, Robert Masson, Ed. Guy Trédaniel Editeur, janv. 2006
https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/alimentation/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-alimentation-pendant-allaitement
La Ligue Leche International. L’art de l’allaitement maternel. Éditions Ligue La Leche, 2012, 576 p.
J’attends un enfant, Laurence Pernoud, Ed. Horay, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *