La Vitamine D

femme-soleil-ski-blogLa vitamine D (vitamine D2+D3) est une hormone synthétisée par l’organisme humain, qui après 2 transformations successives au niveau du foie et du rein, et sous l’action des rayonnements UVB de la lumière, va favoriser la bonne assimilation digestive du calcium et du phosphate. Elle permet donc de fortifier nos os.

Il est connu qu’une quantité suffisante de vitamine D est particulièrement nécessaire durant la petite enfance afin d’éviter le rachitisme.

Cependant, une quantité minimum est également nécessaire chez l’adulte. Or, selon l’Etude nationale nutrition santé (ENN), 8 Français sur 10, au nord comme au sud, sont carencés, comme d’ailleurs les autres Européens et les Américains.

Par son action, elle participe à la consolidation des os, à la bonne minéralisation des dents et au renforcement musculaire. Elle joue notamment un rôle essentiel dans le traitement de l’ostéoporose. Elle a aussi une action sur l’arthrite, les maladies de peau (type psoriasis), le diabète ou certains cancers comme le cancer du sein ou le cancer colorectal.

Depuis, de nombreuses études ont montré une importance de la vitamine D non soupçonnée jusque là dans de nombreuses autres maladies:

– Elle interviendrait dans la prévention des maladies cardio-vasculaires en assouplissant les vaisseaux, en renforçant les artères et en évitant leur calcification. Elle aurait un impact sur la tension artérielle (Conclusions présentées au Congrès annuel de l’European Human Genetics) : plus le taux de vitamine D dans le sang serait important, moins la tension artérielle serait élevée.

– Selon une étude suédoise (neurology – Jonatan Salzer) menée sur les femmes, elle préviendrait aussi la sclérose en plaques.

– Il a aussi été mis en évidence qu’une trop grande carence en vitamine D peut également accroître le risque de fibrome utérin (journal américain Epidemiology).

Pour être efficace, l’apport en vitamine D et en calcium doit être continu.

La vitamine D3 est la principale forme de vitamine D chez l’homme : elle représente 80 à 90% des apports en vitamine D.

Peu présente dans l’alimentation (excepté dans les poissons gras comme la sardine, le saumon ou le hareng), on estime que c’est l’exposition au soleil qui procure de 80 % à 90 % de la vitamine D requise. Mais ce n’est pas suffisant.

Une carence en vitamine D peut survenir dans des pays où l’ensoleillement n’est pas suffisant, en hiver ou chez les personnes sédentaires ou ne s’exposant pas suffisamment à cause de crème solaire très protectrice…

La durée d’exposition nécessaire pour obtenir suffisamment de vitamine D dépend aussi du type de peau, de l’intensité des rayons et du taux de vitamine D dans le sang.

Quoi qu’il en soit, en période hivernale où le soleil est moins présent, il est fortement recommandé de prendre des suppléments en vitamine D.  La Vitamine D fait chaque jour davantage la preuve de son intérêt incontournable en santé.

Neuromer®, riche en Vitamine D naturelle et 100% assimilable par l’organisme.

Précaution : la supplémentation en vitamine D est cependant contre-indiquée en cas de calculs rénaux et d’hyperparathyroïdie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *